SERBIE 21/11/2017
GQ
lire la suite

SERBIE 20/11/2017
GQ
lire la suite

EXPOSITION INTERNATIONALE DE SAN REMO CACIB TROPHEE DE LA MEDITERANNEE
Pour la deuxieme année consecutive un pointer et du meme elevage remporte le trophée de la meditérannée
lire la suite



INFOS CLUB
PV Réunions Comité & AG
consultation en ligne
lire la suite

COMMUNIQUÉ FDC du PAS DE CALAIS (le 02/09/2013)


Chers amis chasseurs, 

La situation particulière de la reproduction du petit gibier lors de ce printemps 2013 me conduit à vous communiquer quelques détails importants pour vous aider dans la gestion de vos prélèvements. Lors du bouclage de notre journal fédéral, vers le début d?août, nous n'étions pas encore en mesure de vous apporter une vision précise sur la reproduction de la perdrix grise et du faisan commun.

Commençons par le meilleur, le faisan. Bien que l'âge des faisandeaux semble très différent selon les secteurs, et que nous manquons de grosses couvées, de nombreuses poules sont suitées de quelques jeunes, et l'ensemble devrait nous donner une reproduction correcte, mais sans plus. Une chasse raisonnable et sans excès devrait permettre de préserver notre formidable capital pour les années futures.

Cependant, c'est surtout sur l'espèce perdrix grise que je souhaite attirer votre attention. Les résultats des échantillonnages concernent aujourd'hui 60% de notre département, et ce résultat est suffisamment explicite pour pouvoir estimer un taux de reproduction moyen, autour de 2 jeunes par poule d'été. Ce chiffre, qui vient après le 2,28 jeunes par poule de l'année dernière, va entamer dangereusement le capital d'oiseaux sur l'ensemble du département.

Je vous rappelle que nous avions connu également une prédation anormalement élevée sur cet oiseau durant l'hiver dernier. En effet, les pluies diluviennes de l'automne et du début de l'hiver, entrecoupées de période de froid vif, ont largement affaibli nos oiseaux, et le mois de neige qui suivit en février/mars a provoqué une prédation rapace/renard exceptionnelle, réduisant le cheptel de près de 50% des oiseaux dans de nombreux territoires.

De nombreuses voix s'élèvent aujourd'hui pour nous demander de prendre des mesures draconiennes pour réduire la pression de chasse de cet oiseau pour la saison à venir. Malheureusement, notre ministère de l'écologie nous a gratifiés d'un nouveau système administratif en nous obligeant à mettre en consultation publique nos arrêtés préfectoraux. En clair, si nous pouvions par le passé réagir dans l'urgence à une problématique de cette ampleur, nous ne sommes plus en mesure de le faire aujourd'hui. Si dès la fin de nos échantillonnages, nous présentions au Préfet une nouvelle proposition "jour de chasse perdrix", la lourdeur extrême du nouveau système nous amènerait à obtenir un arrêté signé vers le début du mois d'octobre. Ridicule !

C'est pourquoi, je me dois de vous apporter les données techniques sur la reproduction secteur par secteur, et vous conseiller d'être extrêmement prudent sur le choix que vous ferez. Bien que l'Est du Pas de Calais semble parfois mieux loti que le reste du département, nous pouvons estimer que l'espèce ne sera pas chassable sur une grande majorité des territoires. Avec de pareils résultats, et sans aucune pression de chasse, vous serez nombreux à découvrir que votre nombre de couples de perdrix sera irrémédiablement divisé par deux au printemps prochain.

J'ai conscience que ce constat catastrophique ne peut que tenter bon nombre d'entre nous de baisser définitivement les bras. Cette attitude serait évidemment la pire chose à faire. Même si nous vivons des heures très noires pour notre perdrix, nous avons aussi des perspectives d'avenir qui nous permettent de croire encore que les tendances peuvent s'inverser. L'expérience conduite actuellement sur la réimplantation de la souche naturelle à travers notre centre de sauvetage fédéral, nous permettra de distribuer des milliers d'?ufs de perdrix grises naturelles dès le printemps prochain, et cela à nos adhérents multiservices les plus mal lotis dans ce domaine.

Personne ne doit baisser les bras, et je veux vous dire que votre fédération mettra tous les moyens dont elle dispose au service de ses chasseurs pour reconstruire notre patrimoine cynégétique départemental.

Mais nous ne pourrons repartir de zéro ! Descendre les chiffres des populations de perdrix grises à moins de 10 couples aux 100 hectares, ne pourrait pas nous permettre ensuite de les remonter avant de nombreuses années, même avec l'aide massive de la fédération.

Je ne vous demande pas systématiquement de ne pas chasser, mais d'être particulièrement prudent sur vos prélèvements et surtout de ne pas lâcher d'oiseaux d'élevage qui viendraient dangereusement polluer votre souche naturelle.

Il vous faudra également, et cela plus que jamais, maintenir une forte pression sur la régulation des prédateurs, organiser un agrainage massif toute l'année, et pour finir poursuivre l'aménagement de votre territoire pour permettre une protection contre les rapaces ou becs droits, et créer des lieux plus nutritifs pour vos futurs jeunes perdreaux.

J'espère que vos choix seront à la hauteur de l'enjeu, je vous souhaite une bonne saison de chasse.

Amitiés en St. Hubert,

Willy Schraen

Président de la Fédération Départementale des Chasseurs

 

JCP
                           
Mentions légales - © 2017 Pointer Club Français - © 2010 Pointer Club Français - tous droits réservés - Conception, réalisation - Conception, réalisation ALPHA GESTION