FINALE DES JEUNES
2 septembre 2017
lire la suite

EXPOSITION INTERNATIONALE DE BRIVE CACS CACIB
Resultats
lire la suite

Programme HERM 2017
CE et Championnat du monde
lire la suite



INFOS CLUB
PV Réunions Comité & AG
consultation en ligne
lire la suite

Un Partenariat Original (le 10/08/2013)


Extrait de la Revue " La chasse dans le Pas de Calais "
In Press
Auteur Catherine Fauquembert

La compétition au service de la chasse, l'idée peut sembler saugrenue, mais lorsque l'on réfléchit bien, l'association coule pourtant de source !

Les épreuves de chien de chasse et plus particulièrement les fields-trials pour chiens d'arrêt sont une méthode de sélection reconnue par la SCC et donc le ministère de l'agriculture. Il en existe de nombreuses sortes selon le type de biotopes et les espèces de gibier. Les épreuves de printemps sur couples de perdrix sont bien sûr recherchées car très sélectives.

Les territoires qui accueillent ce type d'épreuves sont donc vifs en gibier naturel et lorsque l'épreuve s'inscrit dans la durée, elle est la reconnaissance d'une biodiversité de qualité, car tout est lié. Pas de concours sans gibier et pas de gibier sans régulation des prédateurs, ni sans agrainage ou aménagement des territoires !

Depuis maintenant 4 ans, le pointer club propose son derby des jeunes dans le Pas-de-Calais autour de Villers-Brulin et depuis l'an dernier, c'est le "Boulleaume", lépreuve mythique rassemblant l'élite des chiens britanniques qui y est organisée également.

Cette année, de nouveaux terrains ont été utilisés sur Coyecques pour le derby et le "Boulleaume" a pris ses quartiers à Tincques pour rayonner sur les communes alentours.

Jean-Pierre Vernet et Christian Thilliez ont organisé ces deux rendez-vous avec l'appui de la fédération des chasseurs et du pôle cynophile.

La dernière étape de cette session printanière s'est jouée le 31 juillet dernier au siège, avec la remise de 35 cages-pièges aux responsables de territoires qui avaient prêté leurs terrains pour ces épreuves. Pour le pointer club, c'est un gros effort financier puisque chaque cage coûte 75 euros, mais avec le soutien d'Emmanuel Hénon, fabricant, la facture s'est allégée et avec la même dotation, il a été possible d'offrir plus de cages. Malgré cela, tous les gestionnaires n'ont pu être soutenus cette année, car le Boulleaume concernait une quarantaine de communes, mais l'an prochain, ils seront servis en priorité.

Avant de poursuivre les conversations autour d'une coupe, Daniel Hien, secrétaire général, a souligné l'excellence de ce partenariat original, dont le but est d'améliorer les populations naturelles et ce dans l'intérêt de tout le monde.

De son côté, Catherine Fauquembert, responsable du pôle cynophile, a rappelé le bon déroulement des épreuves et le respect des engagements pris, afin de limiter l'utilisation à un seul passage.

Yves Tastet, artisan de ce déploiement sur notre département, n'avait pu être des nôtres, mais avait tenu à remercier tout le monde dans un message : "Je vous cite souvent lors des conversations dans les différentes régions de France, vous êtes pour moi le meilleur  exemple de l'engagement pour la chasse du petit gibier, mais aussi dans cette nécessaire collaboration avec le petit monde du chien d'arrêt. (...) la réussite existe et nous l'avons rencontrée."

Yves Tastet a aussi souligné l'engagement du regretté Gilbert Galant, son dévouement et son efficacité pour sauver le "Boulleaume" en montant en quelques mois l'édition de Bapaume. Aujourd'hui, cette épreuve est revenue dans son pays et le dernier jour a vu l'attribution du challenge Gilbert Galant.  "Certes, c'était le setter anglais d'un jeune et talentueux dresseur français, mais peu importe la race pourvu que l'on nous donne de l'émotion, et il y en avait pour la poignée de fidèles qui sont restés jusqu'à la remise de ce trophée. Merci surtout pour l'héritage qu'il a laissé, pour ces gens de qualité qui l'ont remplacé, j'espère que nous écrirons encore longtemps de belles histoires, de celles qui ne s'effacent jamais malgré le temps qui passe.

Extrait de la Revue de la Fédération du Pas de calais Texte C. Fauquembert  La compétition au service de la chasse, l?idée peut sembler saugrenue, mais lorsque l?on réfléchit bien, l?association coule pourtant de source !  Les épreuves de chien de chasse et plus particulièrement les fields-trials pour chiens d?arrêt sont une méthode de sélection reconnue par la SCC et donc le ministère de l?agriculture. Il en existe de nombreuses sortes selon le type de biotopes et les espèces de gibier. Les épreuves de printemps sur couples de perdrix sont bien sûr recherchées car très sélectives.  Les territoires qui accueillent ce type d?épreuves sont donc vifs en gibier naturel et lorsque l?épreuve s?inscrit dans la durée, elle est la reconnaissance d?une biodiversité de qualité, car tout est lié. Pas de concours sans gibier et pas de gibier sans régulation des prédateurs, ni sans agrainage ou aménagement des territoires !  Depuis maintenant 4 ans, le pointer club propose son derby des jeunes dans le Pas-de-Calais autour de Villers-Brulin et depuis l?an dernier, c?est le ?Boulleaume?, l?épreuve mythique rassemblant l?élite des chiens britanniques qui y est organisée également.  Cette année, de nouveaux terrains ont été utilisés sur Coyecques pour le derby et le ?Boulleaume? a pris ses quartiers à Tincques pour rayonner sur les communes alentours.  Jean-Pierre Vernet et Christian Thilliez ont organisé ces deux rendez-vous avec l?appui de la fédération des chasseurs et du pôle cynophile.  La dernière étape de cette session printanière s?est jouée le 31 juillet dernier au siège, avec la remise de 35 cages-pièges aux responsables de territoires qui avaient prêté leurs terrains pour ces épreuves. Pour le pointer club, c?est un gros effort financier puisque chaque cage coûte 75 ?, mais avec le soutien d?Emmanuel Hénon, fabricant, la facture s?est allégée et avec la même dotation, il a été possible d?offrir plus de cages.?Malgré cela, tous les gestionnaires n?ont pu être soutenus cette année, car le Boulleaume concernait une quarantaine de communes, mais l?an prochain, ils seront servis en priorité.  Avant de poursuivre les conversations autour d?une coupe, Daniel Hien, secrétaire général, a souligné l?excellence de ce partenariat original, dont le but est d?améliorer les populations naturelles et ce dans l?intérêt de tout le monde.  De son côté, Catherine Fauquembert, responsable du pôle cynophile, a rappelé le bon déroulement des épreuves et le respect des engagements pris, afin de limiter l?utilisation à un seul passage.  Yves Tastet, artisan de ce déploiement sur notre département, n?avait pu être des nôtres, mais avait tenu à remercier tout le monde dans un message : ?Je vous cite souvent lors des conversations dans les différentes régions de France, vous êtes pour moi le meilleur  exemple de l?engagement pour la chasse du petit gibier, mais aussi dans cette nécessaire collaboration avec le petit monde du chien d?arrêt. (...) la réussite existe et nous l?avons rencontrée.?  Yves Tastet a aussi souligné l?engagement du regretté Gilbert Galant, son dévouement et son efficacité pour sauver le ?Boulleaume? en montant en quelques mois l?édition de Bapaume. Aujourd?hui, cette épreuve est revenue dans son pays et le dernier jour a vu l?attribution du challenge Gilbert Gallant. ?Certes, c?était le setter anglais d?un jeune et talentueux dresseur français?, mais peu importe la race pourvu que l?on nous donne de l?émotion, et il y en avait pour la poignée de fidèles qui sont restés jusqu'à la remise de ce trophée.  Merci surtout pour l?héritage qu?il a laissé, pour ces gens de qualité qui l?ont remplacé, j?espère que nous écrirons encore longtemps de belles histoires, de celles qui ne s?effacent jamais malgré le temps qui passe.?                                                      FL
                           
Mentions légales - © 2017 Pointer Club Français - © 2010 Pointer Club Français - tous droits réservés - Conception, réalisation - Conception, réalisation ALPHA GESTION